Vous êtes ici

Environnement et développement durable

Mains qui tiennent de la terre et une plante
© Fotolia.

Le développement durable au cœur des préoccupations de WBI

La Wallonie, la Fédération Wallonie Bruxelles et les Bruxellois francophones ont inscrit les ODD dans leur agenda et priorités politiques. Wallonie-Bruxelles International (WBI), en tant que partenaire de coopération internationale, a choisi de soutenir des projets ambitieux compatibles avec les 17 ODD.  Une stratégie compatible avec l’historique de coopération avec la Tunisie, qui se concrétise à travers deux principaux mécanismes de soutien à la coopération au développement: la programmation de coopération bilatérale directe dans sa commission mixte permanente et le programme de coopération bilatérale indirecte pour l’appui des partenariats au développement et à la citoyenneté mondiale.

Des priorités et objectifs thématiques sont mis en œuvre à travers les projets en cours entre la Tunisie et Wallonie-Bruxelles: lutte contre la pauvreté, diversification des activités économiques, innovation et développement des chaînes de valeurs; soutien aux projets décentralisés et diffusion des résultats déjà obtenus à d’autres régions du pays; création ou renforcement de pôles d’excellences structurants susceptibles d’un rayonnement tant national que régional, favorisant, par-là, la recherche, les pratiques innovantes;  renforcement des capacités de certains services et instances publics.

Dans le secteur eau et environnement, l’objectif est de valoriser la connaissance et le savoir-faire en vue de répondre aux défis des ODD et ce à travers l’appui de cinq projets, menés par des acteurs scientifiques tunisiens et wallons, et qui traitent des problématiques cruciales dans un contexte de stress hydrique en Tunisie, notamment, la gouvernance et la surveillance de la ressource en eau de la Medjerda, la gouvernance du système de distribution de Sidi Salem, le procédé innovant de traitement des eaux usées, et la promotion d’une technique d’épuration utilisant le traitement par les algues. Un projet de jumelage entre la Société Wallonne des Eaux (SWDE) et le Ministère de l’Agriculture et des Ressources Hydrauliques avec le soutien financier de l’Union Européenne, est également mis en œuvre en Tunisie,  en appui au nouveau code des eaux et des approches stratégiques afférentes, notamment en matière de police de l’eau.

Dans le secteur de l’agriculture biologique, le projet porté principalement par la Direction Générale de l’Agriculture Biologique du Ministère Tunisien de l’Agriculture avec le consortium réunissant l’Institut Eco-Conseil, la Fédération Inter –Environnement Wallonie et l’Accueil Champêtre Wallonie, soutient le développement pilote d’une filière agrobiologique et de tourisme durable et équitable sur l’ensemble du territoire tunisien. L’Institut Eco-conseil est, également acteur de premier plan de cette programmation pour la réalisation des ODD et ce à travers un programme de formation de formateurs éco-conseillers avec le Centre International des Technologies de l’Environnement de Tunis (CITET) et plusieurs partenaires tunisiens et la GIZ.

 

Programme de coopération bilatérale indirecte axé sur le développement

Le programme de coopération bilatérale indirecte (CBI), mené par Wallonie-Bruxelles International (WBI) depuis 20 ans, encourage le partenariat durable et ses effets multiplicateurs entre villes, communes, provinces, intercommunales, universités et hautes écoles, ONG, organisations de travailleurs ou d’agriculteurs, mutualités…. de Wallonie-Bruxelles avec leurs partenaires de pays sud. La Tunisie a rejoint à nouveau ce programme en 2016, aux côtés de 11 autres pays partenaires de coopération. Ce programme s’ouvre sur deux axes : (1) Programme de partenariat pour le développement qui porte sur au moins une des 169 cibles des 17 ODD. Il relève d’une initiative conjointe entre le porteur belge éligible et ses partenaires du Sud dans une collaboration effective de mise en œuvre du projet. (2) Programme d’éducation et de partenariat pour la citoyenneté mondiale et solidaire.

Le programme de coopération bilatérale indirecte fait l’objet d’un appel à projets annuel. Les projets se réalisent pour l’essentiel dans les pays partenaires, au bénéfice des publics cibles de ces pays et en étroite collaboration avec le partenaire local.

Détails par ici : https://www.wbi.be/fr/news/news-item/appels-projets-cofinancement-projets-cadre-cooperation-bilaterale-indirecte-0